La petite histoire des IWW au Québec de 1999 à nos jours.

Présenté en deux ateliers d’environs 2 heures qui couvriront les périodes de 1999 à 2012 puis de 2013 à aujourd’hui, le SITT-IWW vous invite à venir découvrir la vie et les actions des militant-es qui au cours des deux dernières décennies se sont battus pour un renouveau syndical axé sur l’abolition du capitalisme et une démocratisation radicale du syndicalisme. Afin de donner corps au moto de l’organisation qui veut que nous ne perdons jamais vraiment. Soit nous gagnons, soit nous apprenons. Nous vous invitons à venir découvrir avec nous l’histoire contemporaine des wobblies du Québec à travers leurs campagnes et leurs actions, leurs défaites et leurs victoires.

Vendredi 16 février à 18h
1999 à 2012: Alors que l’extrême-gauche québécoise est largement dominée par l’approche affinitaire, les IWW tentent d’orienter leur existence vers la création d’un mouvement de masse. Un défi de taille pour les deux générations d’organisateurs et d’organisateurs qui se succéderont dans la métropole. Ces derniers devront d’ailleurs régler leurs problèmes avec le Quartier général de l’organisation avant de pouvoir commencer à en découdre avec le patronat, et ce qu’il se cache derrière le comptoir d’une pizzeria, sur un terrain de foot ou bien qu’il soit déguisé en Père Noël!

Jeudi 21 mars à 18h
2013 à nos jours: Au lendemain de la grève étudiante de 2012, les mots démocratie directe, action directe et syndicalisme de combat sont sur toutes les lèvres. Pour une poignée de militant-es issu-es des mouvements contre-culturels et libertaires, il s’agit d’une occasion à ne pas rater. En l’espace de quelques mois, cette génération de Wobblies réussira à transformer pour un temps au moins leur petit groupuscule en la plus grosse organisation révolutionnaire québécoise du 21e siècle. Cette nouvelle aventure les placera en amont de la grève générale du 1er mai 2015; ainsi que sur les planchers d’une dizaine de lieux de travail!

Scroll to Top